samedi 31 mars 2012

Quais du polar - Daniel Safon en dédicace

Vendredi 30 mars. La librairie Le Bal des Ardents (Lyon), recevait les éditions AO et son auteur, Daniel Safon, sur son stand de la Grande Librairie du Festival Quais du polar, au Palais du Commerce de Lyon. La série Profession Régulateur y était à l'honneur.

Daniel, l'auteur, et Alexandre, responsable du rayon polars à la librairie, posent dans le vaste stand du Bal des Ardents.

La grande salle du Palais du Commerce de Lyon : grandiose et… impressionnant ! Il faut prendre ses marques avant de se mettre à l'ouvrage…

Expliquer, commenter. Dès 15 heures, nous sommes mis à contribution.

Joignant le geste à la parole, Daniel relate la saga de son personnage de polar : le “Régulateur”.

Et quand le (futur) lecteur se décide, c'est le rituel de la dédicace.
 
Ambiance
Nous étions face à un stand qui recevait une personnalité connue, certes pour ses polars, mais avant tout pour sa carrière politique, ce qui ne l'empêchait pas de promouvoir avec enthousiasme ses romans. À condition de ne pas confondre QDP (Quais du polar) et QPC (Question prioritaire de constitutionnalité). Vous avez deviné ? Il s'agissait de Jean-Louis Debré ! N'ayant pas le profil de paparazzi, nous ne l'avons pas photographié, mais croyez-nous, il était bel et bien présent.

Remerciements
Nos remerciements au “gang” de Quais du polar, à la librairie, à Daniel et au public. Nous avons apprécié la fréquentation importante, l'ouverture et l'esprit de dialogue des visiteurs, ainsi que la qualité de l'organisation. Quant à Daniel Safon, son show aura été à la fois efficace et soutenu. En tant que comparse – l'éditeur – je suis sorti, tout comme lui, épuisé et heureux de ces quatre heures de présence.

mardi 20 mars 2012

Sébastien Haton dans L'Yonne Républicaine

L'Yonne Républicaine a interviewé Sébastien Haton, et publié une “rencontre” dans son édition du 17 mars dernier, sous la plume de Françoise Lafaix.


Nous avons tout particulièrement apprécié la présentation de son livre, Demain le ciel sera orange, qui vous donnera certainement envie de le lire :
« Un “conte futuriste” dont le héros se voit tiré au sort pour être le “Maître du monde”. Mais attention : pour cinquante jours seulement ! Première décision : changer la couleur du ciel matinal… Sur cette planète-là, on ne s’habille plus, on se “glume”, en s’enduisant la peau d’un fluide visqueux. On se déplace à dos de dragon. Le pouvoir siège dans le “Dôme de la Gouvernance” régi par un mystérieux Conseil des clones. L’avenir démographique est assuré, sous haute surveillance, dans un “Palais de la reproduction”, selon des procédures qui manquent singulièrement d’agrément et de poésie. Jusqu’au jour où tout ce beau système se détraque… »
…ainsi que cette appréciation, que nous partageons volontiers !
« Par delà des rebondissements qui tiennent en haleine, autour d’un héros attachant dans sa quête de vérité et de liberté, l’auteur délivre une fine réflexion sur la politique et ses dérives. »

Nous remercions chaleureusement le quotidien L'Yonne Républicaine (groupe Centre France) pour la qualité de l'article, ainsi bien sûr que son auteure, la journaliste et secrétaire de rédaction Françoise Lafaix.

samedi 10 mars 2012

Spécial Rimotises - le reportage

La librairie Les Lettres du Temps (rue de Campo-Formio, Paris XIIIème) recevait les éditions AO pour un “spécial Rimotises”.

Lectures de textes : l'éditeur s'y est collé le premier, choisissant une fable à la manière de La Fontaine, imaginée par Jean-Marc Croquin à partir d'un des tirages au sort de 20 mots ayant donné naissance au livre que nous célébrions. Le titre : Les Vains Mots du coucou. (s)
Marie avait rédigé un texte spécialement pour l'occasion, sur un tirage inédit de 20 mots comme tous ceux de À mots comptés.
Pendant ce temps, Karim semble être en train de… compter (les mots !) (s) 
Ode à l'otaku évoque le Japon, la veille de l'anniversaire des catastrophes subies par le pays il y a tout juste un an.
Le texte complet figure sur le blog d'écriture de Marie, le Désordinaire.
Rappelons que Marie était aussi l'efficace co-organisatrice de ce spécial Rimotises. (dl)

Sébastien nous a donné la primeur de son texte, écrit dans le TGV en venant directement de Nancy à partir d'un tirage également inédit. (s)
C'est sans doute “au milieu des livres” que l'on se sent le mieux pour livrer la teneur d'un texte, n'est-ce pas ? (m)
Jean-Marc, lisant son texte “Confidentiel défense”, adopte la mimique désolée du militaire faisant son rapport sur une recrue ayant beaucoup de mal à comprendre le sens de mots tels que ostéogénèse, hallali ou… pénil ! (s)
Daniel écoute attentivement, en amateur de mots qu'il est aussi, comme en témoignent ses romans publiés aux éditions AO, ainsi que ses contributions au volume 1 des Rimotises. Un exemple, au titre évocateur : Bateau stressé, capitaine pas bon. (s)
Benoît, pour sa part, médite sur l'échelle de vision humoristique qu'il a expérimentée directement sur les invités… On n'est pas orthoptiste pour rien ! (s)
Nos deux amis spécialistes des lexiques, Boris (à gauche) et Sébastien (à droite), le premier ayant permis aux éditions AO d'utiliser un lexique pour les tirages au sort, le second nous ayant indiqué les coordonnées du… premier. Merci à eux ! (m)
Puis chacun s'est livré avec joie (c'est visible) au cérémonial des dédicaces. (dl)
C'est confirmé ! (dl)
Karim, le libraire, veille en maître de cérémonie sur les nombreux lecteurs, auteurs et auditeurs venus ce samedi se rencontrer, échanger et découvrir nos “rimotises”. (s)


Un dîner collectif et joyeux a ensuite réuni une quinzaine de personnes au restaurant Villa Saint-Jacques, à l'accueil guilleret et à la cuisine soignée. (b)

Rappelons pour terminer le titre et les références du livre : À mots comptés, © éditions AO 2011, volume 1 de la collection Rimotises. En vente aux Lettres du Temps et sur le site des éditions AO.

Crédits photos : Sabine (s), Marie (m), Daniel L (dl), Brigitte (b)