dimanche 28 juillet 2013

Hommage aux librairies

En près de quatre années d'exercice, les éditions AO ont traité avec plus de 120 librairies dans toute la France. Dans la quasi-totalité des cas, tout s'est très bien passé. Sur les quelque 1800 livres vendus en librairie, nous n'avons déploré que quelques rares règlements “oubliés”, et une douzaine de livres “perdus”. Dans l'ensemble, ce sont les plus grands établissements qui ont causés des incidents ou des retards de règlements. Les petites librairies indépendantes demeurent de loin les plus sérieuses – à l'exception de trois ou quatre travaillant “en amateurs”.

Nous souhaitions donc leur rendre hommage sur ce blog !

Quant à vous, chères lectrices et lecteurs, n'hésitez pas à vous rendre chez votre libraire. Rien de tel que de choisir vos livres sous l'œil bienveillant d'un être humain, qui plus est toujours compétent et prêt à vous renseigner. En langage de “guide Michelin” : 4 étoiles, vaut le déplacement !

Quelles sont les relations qu'entretient une maison d'édition autodiffusée avec les librairies ?

Les commandes
La particularité des librairies est de faire preuve d'un dynamisme exceptionnel pour rechercher les éditeurs des livres que leurs clients viennent leur commander. Certes, les éditions AO sont référencées sur Electre et sur Dilicom. Pour autant, il faut souligner les efforts accomplis pour nous contacter et passer les commandes. C'est ainsi qu'après le passage d'un de nos auteurs à la télévision, nous avons eu le plaisir de traiter une quarantaine de commandes en l'espace d'un mois calendaire. De même, nous avons identifié des commandes passées par des bibliothèques à leurs fournisseurs attitrés, qui les relayent avec efficacité. Un atout indéniable.

Les dépôts
Seule la fréquentation assidue des librairies permet de comprendre que l'espace disponible dans leurs rayons est limité. Cette évidence doit être rappelée ! D'où le tact et les précautions à observer avant de les encombrer de nos dépôts – qui s'ajoutent aux fameuses “livraisons d'office” si délicates à gérer.
Là encore, tout se passe dans l'ensemble très bien, pour peu que l'on veille à faire un inventaire régulier pour ne surtout pas “oublier” les dépôts effectués. Attention cependant à un inconvénient notable : les exemplaires défraîchis devenus invendables. Une raison de plus de ne pas laisser trop longtemps des livres en dépôt-vente.

Les séances de dédicaces
Ces manifestations sont d'une importance déterminante pour un petit éditeur. Elles leur permettent de se singulariser en rapprochant les auteurs de leur public. Rien de tel qu'une présence humaine pour mettre en valeur notre catalogue. Dans la mesure où nous éditons des auteurs qui n'ont pas encore une large notoriété, les libraires qui nous ont reçus ont accepté que nous sollicitions leurs clients habituels ou de passage, autant d'occasions inédites d'élargir notre public. Ces séances se révèlent souvent plus efficaces encore que les “salons du livres” et autres festivals, parfois fructueux, mais souvent décevants, les visiteurs venant “regarder” plus… qu'acheter.

Nous souhaitions remercier tout particulièrement ici :
  • La librairie Fantasio de Villeurbanne, pour les nombreuses séances de dédicaces et la mise en valeur de nos dépôts. Tant la clientèle que l'équipe de la librairie se sont distinguées par leur ouverture d'esprit et leur empathie livresque !
  • La librairie Agora Presse Etc du cours Vitton à Lyon, qui a su développer son rayon librairie, et où nous avons régulièrement présenté des auteurs pour des signatures dans une ambiance conviviale.
  • La librairie Les Lettres du Temps, rue Campo-Formio à Paris, pour la qualité de son accueil lors de nombreuses manifestations, et ce depuis les tout débuts des éditions AO. Une prochaine manifestation y est d'ores et déjà programmée pour le 5 octobre 2013.
  • La librairie Imaginez de Barcelonnette, pour le professionnalisme et l'accueil exceptionnels de Laurent à l'occasion de la sortie de Puisque chante la nuit, de Théo Giacometti.
  • La librairie Le Bal des Ardents, à Lyon, pour nous avoir accueillis à deux reprises sur leur stand du festival Quais du polar de la ville, une des plus grandes manifestations de France sur le thème du roman noir.
Nous en oublions, inévitablement ! La liste de toutes les librairies avec qui nous avons traité figure à la page “Où acheter nos livres” du site des éditions AO. Nos remerciements vont aussi à l'ensemble des membres de cette liste.

vendredi 5 juillet 2013

Sacré mont Blanc dans Montagnes-Magazine

Le numéro 392 de Montagnes-Magazine (juillet 2013) chronique Sacré mont Blanc !, de Marc Lemonnier, Cécile Auréjac et Pilo, dans sa page “Actus bouquins”.


Extrait :
« Marc Lemonnier vit un mont Blanc passionné, aventureux, traditionnel et très pur. Son alpinisme est authentique. »
Le titre de la critique reprend le calembour (à moitié volontaire) entre le surnom de Boss (le patron, le plus grand) que Marc donne au mont Blanc, et les Bosses de l'arête homonyme qui conduit au “monarque” (dixit le journaliste).

Nos remerciements au magazine !