mardi 31 décembre 2013

Jean-Claude Charlet en dédicace à Argentière


Jean-Claude Charlet a présenté son livre De Fils en Aiguilles - parole de guide à la librairie-presse d'Argentière, le tout dernier jour de 2013. Plusieurs dizaines de lecteurs ont ainsi eu le plaisir de se procurer des exemplaires dédicacés par l'auteur. Au total, ce sont plus de 100 exemplaires qui ont été commercialisé par cette librairie argentéraude. Nous remercions M. et Mme Chaudun pour ce score exceptionnel !

L'auteur, Jean-Claude Charlet, et la libraire, Mme Chaudun, le 31 décembre 2013 à Argentière.
Merci à André Berriot pour ses talents de photographe.

dimanche 22 décembre 2013

De Cham' en aiguilles : tournée des librairies

Jeudi 19 décembre dernier, une forte équipe, composée de l'auteur du livre et de l'auteur de ces lignes a livré les librairies de la vallée de Chamonix de lots conséquents de De Fils en Aiguilles, la parole de guide de Jean-Claude Charlet.

Si donc vous résidez en vallée de Chamonix, ou que vous venez y passer quelques vacances ces jours prochains, vous ne pourrez pas manquer cette nouveauté dont les éditions AO sont spécialement fières !


À Vallorcine, chez Guy Ancey, qui associe la librairie, la presse, le bureau de tabac, la Poste ainsi qu'un bar, dans la plus pure tradition des commerces généralistes de villages.


Au tabac-presse-librairie de M. et Mme Chaudun, 338, rue Charlet-Straton, en plein centre d'Argentière, où plusieurs dizaines d'exemplaires ont d'ores et déjà trouvé preneurs.


Aux Praz-de-Chamonix, 1486, route des Praz.

À Chamonix, on compte désormais quatre librairies dépositaires.


La librairie Jean Landru, fondée en 1930, connue entre autres choses pour son rayon montagne spécialement fourni, située 74, rue Joseph Vallot.


Tairraz-Photographie alpine, 162, avenue Michel Croz, où vous pourrez compléter votre achat par l'acquisition de superbes photos de montagne, par exemple celle du col de la Grande Rocheuse, départ du couloir Whymper à l'aiguille Verte, signée Tairraz.


La Maison de la Presse, 93, rue du Docteur Paccard, qui, comme son nom ne l'indique pas, est aussi la Maison des Livres, avec un assortiment conséquent de livres de montagne et de DVD sur tous les thèmes, sans oublier la littérature générale.


Le Chardon Bleu, de Nicolas Dufour, 291, rue Paccard, où l'on trouve en particulier moult topos-guides, et ce dans toutes les langues disponibles, au premier rang desquelles l'anglais.

Par ailleurs, le distributeur spécialisé montagne Pierre Tardivel est en train d'alimenter les autres librairies de Haute-Savoie, notamment dans la vallée de l'Arve et à Saint-Gervais.

Enfin, à Notre-Dame de Bellecombe, c'est la galerie Ancolie, en plein centre, qui vous proposera De Fils en Aiguilles.

Et si vous n'avez pas l'occasion de passer dans une de ces librairies, deux solutions :
  1. Vous rendre dans la librairie la plus proche de chez vous, et commander le livre, en signalant que les éditions AO sont référencées chez Dilicom et Electre.
  2. Commander directement sur le site des éditions AO, soit par correspondance, soit par PayPal.

Merci de votre attention !

mercredi 18 décembre 2013

Jean-Claude Charlet au JT Montagne de “8 mont Blanc”


Mercredi 18 décembre 2013, Jean-Claude Charlet était l'invité du JT Montagne de la chaîne 8 mont Blanc.


Interviewé par Patrice Mallet (ci-dessus), présentateur de l'émission, et Jacques Deloche (ci-dessous) en tant que critique littéraire, il a largement évoqué De Fils en Aiguilles, qui vient de paraître aux éditions AO, donnant d'intéressantes précisions sur l'état d'esprit du livre et les circonstances de son écriture.


L'émission devrait être disponible sous peu en replay

En attendant, voici quelques extraits de la “parole” de notre guide-auteur.

Après avoir expliqué le jeu de mots du titre – de “fils” en aiguilles – Patrice Mallet a demandé à Jean-Claude Charlet :
– Alors, quand on s'appelle Charlet, on est guide de père en fils ?
– En tout cas, mon père était guide, mon fils est guide aussi. J'ai deux fils, il y en a un qui n'est pas guide et ça ne me dérange pas du tout ! Ce n'est pas forcément la volonté des pères que leurs enfants soient guides – il ne faut pas croire. Mon père ne souhaitait pas que je sois guide, et je ne souhaitais pas tellement que mon fils le soit… Mais lorsque ça se passe, on est plutôt content, quand même !
Patrice Mallet a bien sûr posé à Jean-Claude Charlet la question-clé sur la filiation :
– C'est bien… ou c'est difficile d'être “le fils de” ?
– C'est épouvantable ! Parce qu'on vous attend dans un domaine où, là, je ne pouvais pas égaler mon père bien entendu, parce qu'il était particulièrement brillant dans son domaine, donc je n'avais que peu d'espoir de me fabriquer un prénom… [un temps, sourire] Non, c'est pas facile !
Plus tard, après avoir évoqué sa propre ascension de l'aiguille Verte, Jean-Claude Charlet raconte ainsi l'entrevue avec son père Armand à son retour du couloir Couturier :
– J'ai vu dans son regard qu'il était plutôt fier de moi, et je vous assure que c'est un des moments les plus importants de ma vie, parce que gagner la confiance de son père – et en même temps un petit peu “le tuer”, je crois que c'est notre lot à tous…
Le dernier chapitre du livre vous en dira plus sur cet épisode marquant…

lundi 9 décembre 2013

“Spécial fêtes” à la librairie Fantasio

Samedi 7 décembre 2013, les éditions AO présentaient leur catalogue à la librairie Fantasio, au centre-ville de Villeurbanne (quartier des Gratte-Ciel).


Outre l'éditeur – et rédacteur de ces lignes – nous avons eu le plaisir de recevoir deux de nos auteurs, Cécile Malhey-Dupart et Henry Carey. L'accueil de la librairie s'est une fois encore montré chaleureux et attentif, tant de la part de l'équipe des libraires que de celle des clients venus partager avec nous leur passion du livre. Pour agrémenter le stand, des marque-pages inédits étaient offerts, ainsi que… des bonbons – il ne faut rien négliger pour plaire à la clientèle !


Tandis que Henry inventorie le contenu de la corbeille à bonbons, et que Cécile réfléchit à son prochain livre, le rédacteur-éditeur vante les qualités de Sacré mont Blanc à une cliente…


Le duo d'auteurs alterne dialogues avec les lecteurs et signatures de dédicaces…

La plupart de nos titres ont retenu l'attention des acheteurs de cadeaux en vue des fêtes.
Six yaourts nature (Henry Carey), De Fils en Aiguilles (Jean-Claude Charlet), Sacré mont Blanc (Marc Lemonnier, Cécile Auréjac et Pilo), Mercredeuils (Christine Rogier), Les perles du prof de maths, A mots comptés (auquel Cécile a contribué), Demain le ciel sera orange (Sébastion Haton), Un Flic de l'Intérieur (Georges Moréas), Soupe froide (Daniel Safon), Corinne n'aimait pas Noël (Jean-Luc Tafforeau, Fleuve Noir, un collector), sans oublier Des Dômes et des hommes (Benoît Rousseau), dont le tout dernier exemplaire disponible a été acquis par des amateurs d'alpinisme fréquentant la Vanoise.

Plus de précisions sur ces livres sur notre site web.

Avec nos remerciements à la librairie Fantasio.

dimanche 1 décembre 2013

De Fils en Aiguilles - le “making-of”

Les éditions AO publient en ce début décembre “De Fils en Aiguilles”, de Jean-Claude Charlet, sous-titré “Parole de guide”. Le livre rassemble une sélection de quelque vingt textes de l'auteur, guide de haute montagne à la Compagnie de Chamonix.

Au fil des pages se tisse une vision de ce métier hors du commun, en une “ascension” progressive vers de plus en plus d'émotion et d'intimité. Outre une dizaine de discours prononcés chaque année à l'occasion de la Fête des Guides – révisés en vue de cette publication –, Jean-Claude Charlet a extrait de ses carnets de courses des portraits de clients et des anecdotes qui illustrent sa conception humaniste du métier de guide. En finale, deux récits d'expériences majeures, au caractère proprement initiatique, vont encore plus loin dans cette franchise revendiquée. Enfin, pour illustrer la problématique de la filiation, qui traverse ce livre, l'auteur a accepté que soit publiée pour la première fois la liste exhaustive des 100 ascensions de l'aiguille Verte réussies par son père, Armand Charlet (1900-1975), le plus grand guide de sa génération et “professeur-maître” à l'école d'alpinisme de Chamonix de 1945 à 1964.

Comment les éditions AO ont-elles été amenées à éditer De Fils en Aiguilles ?
Ce n'est probablement pas un hasard si les circonstances de la rencontre avec l'auteur ont toujours été placées sous le signe de la filiation, des relations pères-fils.

Une petite Verte en forme d'hommage

En 2007, ma compagne et moi souhaitions retourner gravir la petite aiguille Verte. L'un des éléments déclencheurs de ce souhait était que mon père, Henri, avait réalisé là sa dernière course en montagne en 1986, peu avant sa disparition. Quasiment vingt ans après, c'était une occasion de lui rendre hommage. Nous remettant au hasard, nous avions déposé une demande au bureau d'Argentière de la Compagnie des guides de Chamonix. Jean-Claude, le guide qui nous avait été attribué par le “tour de rôle”, nous avait alors demandé s'il pouvait encorder avec nous son fils Christophe, à qui il voulait offrir une descente en surf depuis l'arête sommitale de l'aiguille. Nous étions toujours dans le thème de la filiation ! Et nous avions appris, chemin faisant, que Jean-Claude Charlet était aussi le fils d'Armand Charlet, en observant ensemble le versant Nant-Blanc de l'aiguille Verte.
Cette ascension est relatée sur un autre blog, à cette adresse.

Une voie doublement “historique” aux Grands Montets

Trois ans plus tard, nouvelle référence paternelle. Je souhaitais suivre les traces de mon père, qui avait réalisé à l'aiguille des Grands Montets sa toute première course en haute montagne en 1955. Cette voie normale, oubliée pour cause de remontées mécaniques, exigeait de recourir à un connaisseur du secteur. Sur les conseils de “Clo”, gardienne du refuge de Lognan, j'avais fait appel à Zian, qui se révéla être son fils et… celui de Jean-Claude Charlet. Le 12 septembre, nous avions gravi cette voie normale “historique”, le jour même de la date de l'anniversaire de mon père…
Cette ascension est également relatée dans le blog précité, à cette adresse.

Les éditions AO avaient édité fin 2009 un petit récit d'alpinisme, Des Dômes et des hommes, dans lequel l'auteur, Benoît Rousseau, relatait une longue course en Vanoise sous la conduite d'un guide. J'en avais donc offert un exemplaire à Jean-Claude Charlet, le sujet étant de nature à l'intéresser, tout comme je le ferai un peu plus tard avec Sacré mont Blanc !, de Marc Lemonnier.

Quelque temps plus tard, Jean-Claude Charlet repensa aux éditions AO alors qu'il avait décidé de s'engager dans la remise en forme des textes qu'il avait rédigés depuis de nombreuses années à propos de son métier et de ses expériences les plus marquantes. Un sujet passionnant pour un “éditeur-monchu” ! C'est alors que commença un travail de révision, de sélection et de “montage” afin de constituer un recueil à la fois attrayant, rythmé et conforme à la démarche souhaitée par l'auteur. Une progression “en cordée”, au fil des pages…

Ainsi naquit De Fils en Aiguilles, dont le titre détourne l'expression bien connue pour en faire une image combinant la filiation et l'alpinisme, les “aiguilles” étant le type de sommet le plus fréquemment rencontré dans le massif du Mont-Blanc. De surcroît, le rôle majeur joué par le couloir “Couturier” à l'aiguille Verte dans le livre ajoutait un second jeu de mots implicite…

C'est donc avec beaucoup d'émotion et de fierté que les éditions AO publient ces jours-ci cet ouvrage. En tant que client de guide – “monchu” en patois savoyard – je trouve là une occasion de rendre hommage aux guides, au premier rang desquels Gilbert et Fernand Pareau, avec qui j'ai eu la chance de réaliser nombre de belles courses dans le massif du Mont-Blanc.

Jean-Luc Tafforeau, décembre 2013