mardi 9 avril 2019

Luc Castillon : un “Morize” survitaminé

Tout comme San-Antonio écrit avec la plume de Frédéric Dard, Luc Castillon utilise le traitement de texte de… Jacques Morize (auteur aux éditions AO, NdE). Le parallèle ne s'arrête pas là, puisque ce premier épisode de la série, Steak barbare, est en soi un hommage au créateur de San-Antonio. Le roman date de près d'un quart de siècle et n'a pas perdu de sa verdeur ni de sa truculence. Bonne idée donc, pour Jacques Morize, de le republier sous la bannière Autoédition JM.

Les amateurs du commissaire Séverac y découvriront un Jacques Morize, alias Luc Castillon, survitaminé, déchaîné, qui ne rate aucun calembour ni aucune péripétie dans une aventure mouvementée d'un as du terrorisme, en butte à un groupe d'ultragauchistes en train de se faire noyauter par de dangereux criminels internationaux – au premier rang desquels le sinistre Komheinpo (qui est loin d'être sourd).

Note en passant : il faudra créer de toute urgence un dictionnaire des personnages de la saga Luc Castillon, d'ailleurs, les jeux de mots faisant florès.

Jacques Morize fait montre d'un sens du scénario déjà aiguisé dès ce premier roman. L'action est soutenue, le “héros” morfle sacrément… heureusement qu'il se ménage de (très, trop ?) nombreux “repos du guerrier” chemin faisant ! Quant à son acolyte Stacchi, la ressemblance avec Bérurier saute aux yeux, même au non-spécialiste de San-Antonio.

Une lecture récréative pour un éditeur : eh bien oui, lire un de “ses” auteurs dans un livre dont on n'est pas l'éditeur, c'est bien agréable ! On cesse de chicaner sur la typographie pour se laisser porter par l'action et le suspense. Et on passe quelques heures bien agréables, émaillées d'éclats de rire irrépressibles.

À noter une élégante subtilité dans les temps de conjugaisons : Luc Castillon raconte à la première personne, au présent de narration. Les inserts subjectifs, lorsque l'action n'est pas “vue” par Castillon, le sont au passé simple. Nous avons apprécié ce parti bienvenu, tout en contrastes.

Pour vous procurer le roman, rendez-vous sur le site de Jacques Morize, en particulier la page “Commande”.

mercredi 7 novembre 2018

Philippe Faure publie…

Philippe Faure publie Soleil en Sommeil, poésies

Les éditions AO, qui l'ont assisté dans la réalisation de cet ouvrage, assurent la collecte des commandes. Rassemblant plus de 160 poèmes, il comporte 224 pages, brochées, format 12 x 22 cm • Prix public : 16 € • ISBN 979-10-699-2449-9 • Livraison première quinzaine de décembre.

Présentation du livre par l'auteur

Né en 1962, j’ai passé mon enfance dans les montagnes enneigées du Vercors.
Nous habitions l’école communale, où mon père était instituteur. Mes parents ont veillé sur nous jusqu’à la mort prématurée de ma mère à 66 ans.
Jeune homme romantique et tourmenté, l’écriture m’a sans doute beaucoup aidé à traverser cette période de ma vie ainsi que l’adolescence.
J’ai continué d’écrire des poèmes, chaque fois que les émotions me submergeaient. La poésie m’a sans doute préservé de mes démons les plus terribles.
Même si je suis aujourd’hui plus serein, c’est encore par l’écriture que j’exprime mes colères ou mes passions.
J’espère que mes vers sauront vous émouvoir. Peut-être qu’ils vous feront redécouvrir ce vieil adolescent que vous croyez connaître et qui apparaît parfois entre deux strophes.
Philippe Faure
Car en ce coin de mon cœur
Restait comme une tendre froideur
Et même si je rêvais de plages blanches
La tempête charriait ses écumes franches
Bon de commande

Vous pouvez adresser vos commandes directement aux éditions AO, en imprimant l'image ci-dessous (pensez à zoomer en cliquant dessus) et en y joignant votre chèque de règlement.


Si vous préférez passer votre commande par courriel, prenez contact directement avec JL Tafforeau, des éditions AO, à l'adresse contact(at)ao-editions.com (remplacez le (at) par le signe @).