mercredi 2 janvier 2013

Vos Mont(s) Blanc(s) n°1


Cet été-là était ma septième saison d'alpinisme en tant que “monchu” (client de guide de haute montagne). Âgé de 21 ans, mon expérience des courses d'altitude se limitait au mont Blanc du Tacul, à la traversée Midi-Plan et à la face nord de la tour Ronde.

Mon guide, Gilbert, avait bâti un projet fou : me faire gravir la face nord de l'aiguille de Bionnassay (4052 m). Le 29 juillet, après 5h30 de montée, nous avons atteint le sommet. Puis il a fallu descendre au col de Bionnassay et remonter jusqu'au dôme du Goûter. C'est là que Gilbert a su me motiver : “Et si on continuait, au lieu de redescendre ?” Sacré dilemme ! J'ai finalement accepté, et ce fut “mon” mont Blanc, vers 13h15, après douze heures d'efforts depuis Tête Rousse – les dernières heures avaient été rudes, mais j'y étais, sur ce mont Blanc ! Il ne restait plus qu'à regagner le refuge des Cosmiques par les Trois Monts… ce que Gilbert qualifia de “sacrée bambée”. L'adjectif est donc confirmé !

Jean-Luc, 1979

Lire les autres témoignages
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire