mercredi 26 octobre 2016

“Domptez” Microsoft Word

L'intitulé classique des formations à un logiciel utilise plutôt le verbe “maîtriser”. C'est déjà un terme assez fort. Avec Microsoft Word, le verbe “dompter” s'impose. C'est le titre du stage de formation que les éditions AO vous proposent : “DOMPTEZ WORD !”

Pourquoi ?
Le traitement de texte de Microsoft est un vieux logiciel – ses premières versions ont 30 ans. Il s'est construit au fil du temps, par l'accumulation de fonctions, empilements parfois complexes, qui rendent son emploi raisonné et efficace assez difficile.


J'utilise pour ma part cet “outil” depuis ses origines, que ce soit sous Mac OS ou sous Windows. J'ai dû saisir des milliers de pages, dans tous les domaines, du courrier au roman complet, du compte rendu au rapport d'analyse informatique, des cartes de vœux aux dépliants publicitaires.

Avec ce stage, je vous propose une démarche originale.
Il ne s'agit en aucune façon de “tout savoir” sur Microsoft Word, mais plutôt de savoir comment accéder à tout, uniquement si le besoin se fait sentir, et, en priorité, de découvrir les fonctions essentielles du traitement de texte.

L'objectif premier est de gagner du temps, de ne pas vous enfermer dans des processus labyrinthiques et répétitifs, de garder la main, de rester les “maîtres du jeu”. En aucune façon un logiciel n'est une norme à lui seul. Ce n'est ni un professeur, ni un expert. Votre vocabulaire ne figure pas dans son “correcteur orthographique” ? La belle affaire ! C'est vous qui décidez, l'être humain, et pas lui. Il n'est que le reflet de ce qu'ont imaginé d'autres êtres humains, les concepteurs et programmeurs, et ils ne sont pas infaillibles – seule le Pape l'est, et encore, suite à une “bulle” datant du XIXe siècle !

Pour recevoir de nombreux “tapuscrits” et autres documents un tant soit peu complexes, je mesure combien l'emploi de Word reste sommaire. Certes, la suite Office est facile d'accès. Il est dommage cependant de rester à la surface des choses. Que de pertes de temps !

Je vous propose d'organiser ce stage sur Lyon, pour une durée d'une journée. Selon le nombre de participants, nous imaginerons la meilleure solution pratique. Il s'organisera autour d'études de cas, de mémos, de conseils et d'expériences qui modifieront profondément votre façon d'employer le logiciel. Et, surtout, de le “dompter”, de faire en sorte qu'il soit à votre service – et non l'inverse !
Travailleur indépendant, je vis de mes prestations de services (et de la vente de livres des éditions AO). Ce stage sera donc payant. Je me réserve la possibilité de faire varier le prix selon les moyens et le statut des participants (particuliers ou professionnels).

Pour me contacter à ce propos, utilisez l'adresse de courriel placée en marge droite de ce blog, ou consultez la page Contact du site web des éditions AO.

Merci pour votre attention !

Jean-Luc Tafforeau, gérant des éditions AO

NB : ce que vous pourrez apprendre concernant Microsoft Word s'applique pour l'essentiel à ses “clones” du monde du logiciel libre.

mardi 4 octobre 2016

Salon du livre de Miribel : “des livres et vous”

C'était à Miribel (Ain), du vendredi 30 septembre au dimanche 2 octobre 2016. Le premier salon du livre de la ville se tenait à l'Allégro, vaste salle dans laquelle une quarantaine d'auteurs étaient au large pour présenter leurs livres.


« Des livres et vous », un titre souvent employé, qui n'en garde pas moins toute sa saveur.
Car vous étiez nombreux, ce week-end – les éditions AO peuvent en témoigner, ayant rarement vu autant de monde à un événement de ce type. Et des livres, il s'en est vendu, il s'en est dédicacé, il s'en est échangé des quantités respectables.

Ci-dessus : Ludovic et Cathy, de l'association Dora-Suarez-leblog.

Les éditions AO avaient été accueillies par la Ville grâce à la participation active de l'association Dora-Suarez-leblog, qui œuvre à la promotion du roman noir depuis quelques années en région lyonnaise, et co-organisait la partie librairie du salon, tenue par Jean-Pierre Barrel (Un Petit Noir, librairie-café-polar des Pentes de la Croix-Rousse).

Ci-dessus : Jacques Morize indique avec autorité (normal, pour un auteur), où se trouve la caisse de la librairie.

Deux auteurs AO, et non des moindres, étaient venus partager leur enthousiasme pour leurs romans :
Jacques Morize, et sa série du commissaire Séverac, dont chaque épisode se déroule dans un quartier de Lyon.


Gaël Dubreuil (ci-dessus à la mise en place), comédien et auteur de À qui profite le Kir®?, un thriller apéritif dont nous avons fêté le quatre centième exemplaire vendu vers 15 heures le dimanche 2. Eh oui, ce n'est pas rien, 400 exemplaires, pour un éditeur indépendant ! Les libraires, les salons du livre et les auteurs sont nos principaux canaux de diffusion, ils étaient ici rassemblés, et à leur meilleur.

L'association Dora-Suarez-leblog est par ailleurs à l'origine de la nouvelle collection des éditions AO, “Dora-Suarez-leblog présente”, dont le volume 2, tout juste sorti des presses, s'intitule “À table !”, et était proposé en première exclusivité aux visiteurs du salon.

Ci-dessus : Philippe Setbon, réalisateur, scénariste et romancier (et auteur d'un des textes du volume 1 de la collection Dora-Suarez-leblog présente”).

Aux tables de dédicaces, la totalité des 4 auteurs de ce recueil de textes étaient présents : Eric Courtial, James Holin, Jacques Morize et Eric Robinne, l'occasion de repartir avec des livres (et vous) enrichis de 4 dédicaces. Des collectors pour vos bibliothèques.

Ci-dessus : James Holin ne semble pas avoir l'angoisse de la page blanche de dédicace, avec le soutien de boissons (fortes) et de gâteaux (riches en chocolat).

Nos vifs remerciements vont à la ville de Miribel, à la libraire Un Petit Noir – qui a assuré la logistique – à l'association Dora-Suarez-leblog, ainsi qu'à toutes les lectrices et les lecteurs venus rencontrer les auteures z'et auteurs.

Supplément iconographique souriant :

 Jacques Morize et une lectrice…

  Philippe Setbon écoute un lecteur…

James Holin en plein assaut de conviction.

Et pour finir : Jacques Morize boit à votre santé… en noir et blanc.