dimanche 1 octobre 2017

1000 Séverac !

Samedi 30 septembre 2017 se tenait la séance de dédicaces de Jacques Morize à l'occasion de la sortie de la cinquième enquête de “son” commissaire Séverac. “L'Inconnu de la Tête d'Or” se devait d'être présenté dans la Librairie du Parc (de la Tête d'Or), au numéro 94 du boulevard des Belges ! Nous remercions Pierre-le-libraire pour son accueil, ainsi que les nombreuses lectrices et les nombreux lecteurs qui sont venus se procurer ce nouveau polar, et la réédition du tout premier épisode, “Le Diable de Monchat” (primitivement publié aux éditions Les Grilles d'Or).

À chaque roman son arrondissement
Rappelons que la série adresse un clin d’œil aux Nouveaux Mystères de Paris de Léo Malet ! Tout comme son personnage, le commissaire Séverac, Jacques Morize a migré de Paris à Lyon, découvrant la Cité des Gaules au hasard de déambulations et de libations qui ont alimenté son imagination. Tel un commissaire Brunetti, en plus truculent et dynamique, voici Séverac confronté à une ville mystérieuse autant qu’à une famille décomposée...

Ce fut aussi – une coïncidence bienvenue – l'occasion de célébrer la vente du millième exemplaire des enquêtes du commissaire Séverac estampillé “Éditions AO”. À l'ouverture de la librairie, en effet, notre décompte était le suivant :
* Ces deux épisodes ont été réédités aux éditions AO dans des versions entièrement révisées par l'auteur et l'éditeur. L'Inconnu de la Tête d'Or et le Diable de Montchat sont sortis il y a quelques jours seulement.

Total ? 993 exemplaires ! Ce serait donc le septième exemplaire de la série vendu ce samedi qui allait devenir le n°1000…


Le hasard le destina à notre ami Gérard Coquet, par ailleurs auteur de polars lui aussi, y compris aux éditions AO avec sa nouvelle dans le recueil “Irresponsable ?” qui vient de paraître. Autre coïncidence, Gérard Coquet, entre autres compétences, est expert-comptable. La preuve qu'il est expert des décomptes, puisqu'il a été capable, sans préméditation aucune, de compter juste !


Merci et bravo à lui !


La température monte… jusqu'à 180 degrés (ou presque) dans la librairie du Parc !


Cécile, fidèle lectrice des éditions AO, fait le plein de dédicaces auprès de Jacques.


Dialogue avec un lecteur…


Vue depuis la vitrine… avec un livre sur Paul McCartney, d'ores et déjà réservé par l'auteur de ces lignes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire