samedi 2 février 2013

Vos Mont(s) Blanc(s) n°4-5


Pour mes 50 ans, je rêvais d'aller au mont Blanc. Randonneuse enthousiaste, je ne connaissais pas encore la haute montagne. Mon guide me conseille un entraînement soutenu, et me conduit au Tacul pour me tester.

Quelques jours plus tard, nous faisons étape au refuge du Goûter. Lever 2h. Nuages… Second lever à 4h… Beau temps. C'est parti ! À Vallot, épuisée, je lâche un “j'arrête là” qui se veut définitif. Casse-croûte, repos et je me laisse convaincre. Là-haut, c'est grandiose. Je n'en crois pas mes yeux. Des Espagnols nous proposent de trinquer au whisky. “Hors de question !” décrète le guide (il a eu raison).

Mais le brouillard menace : il faut descendre à toute allure. À 14 heures, nous sommes de retour au Nid d'Aigle. Un excellent souvenir, sans mal des montagnes, ce qui est appréciable.
Ce sera le point de départ de nombreuses autres courses, dont la traversée des Courtes, ainsi qu'un second mont Blanc, par les Trois Monts cette fois-ci. Nuit au refuge des Cosmiques, et retour par celui du Goûter.

Nicole, 2001 et 2004


Lire les autres témoignages
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire