vendredi 3 janvier 2014

Vœux 2014 - et bilan 2013

Les éditions AO vous souhaitent à toutes et à tous – lectrices et lecteurs, autrices et auteurs, amatrices et amateurs de livres ou simples internautes venant consulter cet article – une bonne et heureuse année 2014. Comment ne pas voir dans le mot "quatorze" les deux lettres AO figurant en bonne place ? Ce sera notre clin d'œil typo-graphique à la nouvelle année qui commence !


Et c'est l'occasion de revenir sur l'année écoulée…

En 2013, les ventes de livres auront été en forte croissance : 1100 exemplaires vendus contre 766 l'année précédente. Grands mercis à tous celles et ceux qui ont ainsi manifesté de l'intérêt pour nos publications !


En 2013, les éditions AO ont publié trois nouveaux livres, venant s'ajouter aux deux nouveautés sorties à la toute fin de l'année 2012. Cinq “locomotives” qui ont représenté l'essentiel des ventes de l'année, soit quelque 750 exemplaires.


Ces ventes ont été rendues possibles par :
  • Le rôle accru des librairies dans la diffusion de nos livres, au premier rang desquelles la librairie Imaginez de Barcelonnette (près de 150 Puisque chante la nuit) et la librairie La Berlue de Florac (près de 100 Sacré mont Blanc !), sans oublier le diffuseur spécialisé montagne, Pierre Tardivel, qui a contribué aux ventes de Sacré mont Blanc ! en Haute-Savoie.
  • L'organisation de dix “manifestations”, séances de dédicaces et de présentation dans des librairies, participation à des salons du livre (Quais du polar à Lyon, Passy en Haute-Savoie et l'Autre Livre à Paris) et ventes privées, ayant permis la vente de 200 exemplaires.
  • Le lancement de deux souscriptions pour “doper” les précommandes de Puisque chante la nuit et Ode à la liberté (140 exemplaires au total).
  • Des actions de promotion sur les plus anciens titres du stock (sorties de 2009 et 2010) à hauteur de 150 exemplaires.
Nous remercions aussi chaleureusement nos plus fidèles clients qui ont répondu favorablement à notre offre spéciale pour les fêtes de fin d'année, près de vingt personnes pour deux fois plus de livres commandés.

Ouverture vers le numérique
En 2013, plusieurs titres ont achevé leur cycle de vente et sont désormais épuisés : Quand le bélier parle aux poissons, Des dômes et des hommes, et Tenir, les cris d'un prof de lettres. Parallèlement, nous avons noué un partenariat avec NumerikLivres, dynamique start-up basée dans la Haute-Garonne non loin de Toulouse, afin que nos livres épuisés ou en voie de l'être soient disponibles sous forme de livres électroniques. C'est d'ores et déjà le cas de Tenir et de la série Profession Régulateur, disponibles sur la plupart des plate-formes numériques, d'iTunes à Amazon en passant par la FNAC ou, bien sûr, le site de notre partenaire, NumerikLire.net.

Les impressions de livres ont approché les 1200 exemplaires sur l'année :
  • 400 exemplaires de Puisque chante la nuit (en trois tirages)
  • 150 exemplaires de Sacré mont Blanc !, retirage venant s'ajouter aux 330 imprimés fin 2012
  • 110 exemplaires de Ode à la liberté, un petit tirage destiné pour l'essentiel aux souscripteurs
  • 500 exemplaires de De Fils en Aiguilles, paru en toute fin d'année à la mi-décembre, et qui a très bien démarré (plus de 200 ventes à facturer début 2014).
Les hasards de nos opportunités éditoriales ont placé l'année sous le signe de la montagne et de l'alpinisme. Après Sacré mont Blanc !, écrit par un alpiniste amateur enthousiaste, c'est au tour d'un professionnel, le guide Jean-Claude Charlet, de publier aux éditions AO sa “parole de guide” (De Fils en Aiguilles), tandis que le jeune Théo Giacometti, auteur de Puisque chante la nuit, roman pourtant situé au Nebraska, est pour sa part originaire et habitant de Barcelonnette, dans les Alpes de Haute-Provence.

En conclusion…
Il ne nous reste plus qu'à redoubler d'efforts, d'imagination et de prospection pour que l'aventure se poursuive, et que nous puissions tous ensemble, éditeur, auteurs et lecteurs, développer l'activité des éditions AO !

On me pardonnera la tonalité très “langue de bois d'entreprise” de cette conclusion, pourtant opportune me semblé-je, que je complèterai donc par deux phrases tirées de l'inénarrable site Pipotronic.com, spécialisé dans ladite langue de bois managériale :
  • En rebondissant sur la bulle référentielle, les cadres doivent monitorer les expertises développement.
  • En réaction à la mutation asymétrique, les N+1 doivent intervenir dans les retours d'expérience chiffrables.
Nous vous laissons méditer ces phrases à la signification aussi évidente que pertinente !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire